La musique au chevet des patients du centre hospitalier


Marion Colombi et Anne-Sophie Hartzer achevaient vendredi au service pédiatrique leur marathon musical inscrit au programme de « Musique en chambre » du centre hospitalier.

«Avec l’objectif de faire entrer la musique dans les services de soins pour améliorer la qualité de vie des patients été leurs proches, de leur offrir ainsi qu’au personnel des occasions d’échange et faire évoluer la perception de l’hôpital », explique Bénédicte Gaborit, chargée de communication. Une ouverture à l’art que Divertimento expérimente depuis plusieurs années, mais dont, avec « musique en chambre », bénéficient au plus près ceux qui ne peuvent se déplacer.

Toutes deux étudiantes de 3 au conservatoire de Paris, Marion Colombi, à la harpe, et Anne-Sophie Hartzer, à la flûte traversière, inauguraient cette nouvelle forme de « concerts privés », « avec l’envie de se confronter à un nouveau public, de s’ouvrir à d’autres lieux, une expérience enrichissante pour notre parcours de musiciennes ».

Pendant deux semaines, elles sont allés dans les unités de soins, les écoles, le restaurant du personnel, l’Imagerie médicale... Un parcours planifié par Isabelle Moré, avec chaque fois un beau public et « un beau niveau musical » confie Bénédicte Gaborit. Avec un programme d’un bel éclectisme, de Bach ou Gounod à Astor Piazzola ou encore « Mon amant de Saint-Jean », un répertoire presque à la carte, « mais dégagé de toute visée thérapeutique ». Et deux concerts de clôture avec les enfants ayant participé à la création d’un conte musical.




Google+